Lancement du Sommet des jeunes dirigeants en Zambie

Le 12 mars 2020, le COMESA a lancé la première rencontre de la jeunesse appelé «Sommet des jeunes dirigeants –Soyez pertinents ! », dans le cadre des célébrations de la journée de la jeunesse. Le sommet s’est concentré sur le renforcement de la participation des jeunes à la réalisation de la paix, de l’unité et de la sécurité tout en gardant un œil sur les élections générales de 2021 en Zambie.

Le Sommet des jeunes est l’une des activités du projet conjoint du COMESA/Architecture africaine de gouvernance de l’Union africaine (AGA-UA) sur l’engagement des jeunes dans la gouvernance démocratique et le développement socio-économique en Afrique. Le projet est soutenu par l’Agence suisse de coopération au développement.

La Vice-présidente de la Zambie, Mme Inonge Wina, représentée par le Ministre de l’Intérieur, Steven Kapyongo, a officiellement inauguré le sommet. Elle a salué l’initiative de réunir les jeunes hommes et femmes en tant que dirigeants, notamment pour les processus électoraux en Zambie.

«Nous devons tous veiller à ce que la paix, la sécurité et la stabilité soient maintenues avant, pendant et après les élections. Et les jeunes ont un grand rôle à jouer, en particulier vous, les jeunes hommes et femmes à la tête d’autres associations et réseaux de jeunes », a déclaré la Vice-présidente.

L’un des principaux objectifs de cette initiative est de fournir aux jeunes une plateforme à travers laquelle ils peuvent apporter leurs idées créatives et innovantes pour améliorer la gouvernance démocratique nationale et continentale, ainsi que le développement socio-économique.

Le Sommet passera d’un événement national pour la jeunesse pour devenir un rassemblement régional sous les auspices du COMESA, où des jeunes des 21 États membres de l’organisation se réuniront pour contribuer à façonner le destin de la région.

S’exprimant lors du même événement, le Secrétaire général adjoint –Programmes du COMESA, Ambassadeur Kipyego Cheluget, a souligné la nécessité de meilleures stratégies pour associer et autonomiser les jeunes.

« L’autonomisation des jeunes n’est pas un choix, mais bel et bien une obligation, car ils représentent un atout démographique. Lequel pourrait devenir une bombe démographique si les États et le secteur privé n’investissent pas davantage en eux », a-t-il relevé.

C’est en 2015 que la réunion du Conseil des ministres du COMESA a approuvé le Programme Jeunesse du COMESA actuellement en cours de mise en œuvre. Cette mise en œuvre implique l’association du secteur privé, des organisations de la société civile et d’autres parties prenantes, le but étant de constituer un partenariat dynamique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.