Le COMESA cherche à augmenter jusqu’à 5% sa part du commerce mondial des semences

Le COMESA s’est fixé comme objectif d’augmenter sa part du commerce mondial des semences de 2% à 5% au cours des trois prochaines années. Cette entreprise se fera par la mise en œuvre du Plan d’harmonisation des semences du COMESA (SEMCOM).

À cette fin, l’Alliance pour le commerce des produits de base en Afrique orientale et australe (ACTESA), une institution spécialisée du COMESA, collabore avec AfricaSeeds (« AfriqueSemences ») –l’agence d’exécution du programme semencier de l’Union africaine– en vue de mettre en place, dans le cadre du Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PDDAA), un secteur semencier intégré qui est aligné sur les Plans nationaux d’investissement agricole et de sécurité alimentaire (PNIASA).

Cette collaboration a conduit à l’établissement d’un système exhaustif d’information sur les semences pour l’Afrique, appelé Seed Knowledge Gateway (SKG) – « Portail de connaissances semencières de l’Union africaine ». Cette plate-forme complétera le SEMCOM dont l’objectif est d’accroître la production, la qualité, la fiabilité, le commerce et la compétitivité de l’industrie des semences.

La SKG est une base de données informatisée qui a été établie par AfricaSeeds. Elle servira de répertoire des données sur les semences, des statistiques et informations nécessaires à la planification et aux opérations du secteur semencier. Elle sera à la disposition de tous les partenaires impliqués dans le développement des semences sur le continent africain.

Dans un rapport de mission rédigé par M. John Mukuka, Expert en développement des semences à l’ACTESA, l’augmentation de la valeur du commerce régional des semences sera accélérée par la mise en œuvre du SEMCOM, complétée par la nouvelle plate-forme SKG.

Monsieur Mukuka a représenté le COMESA à la réunion de la SKG qui s’est tenue à Akosombo (Ghana) du 11 au 14 février 2019. L’objectif de cette rencontre était d’examiner et de valider la stratégie de mise en œuvre ainsi que le plan de travail de la phase préparatoire de la SKG.

Étaient présents les délégués des pays et institutions partenaires d’AfricaSeeds à savoir : le Ghana, la Zambie, le Zimbabwe, l’Éthiopie, le Sénégal, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Nigéria et le Kenya. Les autres participants venaient du Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA), de la Banque africaine de développement (BAD) et des Pactes des Tableaux de bord de la transformation agricole en Afrique (AATS).

La réunion a confirmé sa collaboration étroite avec le FARA pour renforcer le rôle d’AfricaSeeds en tant que partenaire technique de la SKG.

«Le partenariat proposé avec le FARA sera crucial pour le développement et l’utilisation appropriés de la SKG et d’AfricaSeeds. À cet égard, le FARA doit accélérer les processus afin de réaliser le lien souhaité», a déclaré M. Mukuka.

La réunion a finalisé et validé l’esquisse qui a guidé la préparation du projet de document du Seed Knowledge Gateway –Portail de connaissances semencières.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.