Le COMESA fête ses 25 ans cette année sous le signe d’une grande confiance de ses partenaires de développement

Le Secrétariat du COMESA a reçu une aide au développement combinée d’un montant de 299 millions USD de la part des partenaires de développement, destinée à appuyer différents programmes du COMESA, qui fête ses 25 ans d’existence cette année.

Selon la Secrétaire générale, Mme Chileshe Kapwepwe, cette confiance a été gagnée lorsque le Secrétariat a passé le test d’évaluation des 4 et 7 Piliers de l’Union européenne (UE) en 2005 et 2015, respectivement. La qualification au titre de l’évaluation des piliers permet à l’organisation d’utiliser ses propres procédures financières et d’acquisition de biens et services dans la dépense des fonds reçus des partenaires de développement. Lors de l’ouverture de la 7e réunion extraordinaire du Conseil des ministres qui s’est tenue aujourd’hui à Lusaka, en Zambie, Mme Kapwepwe a expliqué que le COMESA s’efforçait depuis 1994 d’améliorer continuellement ses procédures et processus afin de se conformer aux normes, règles et pratiques internationales. L’organisation constitue la première communauté économique régionale à jouir de ce statut.

L’Union européenne est le principal bailleur de fonds du COMESA. Parmi les autres figurent, entre autres, l’USAID, la Banque africaine de développement, la Banque mondiale et le DfID –le Ministère britannique pour le Développement international.

À elle seule, l’UE a déboursé environ 277 millions USD pour contribuer à la mise en œuvre du Mécanisme d’appui à l’intégration régionale (MAIR), du Programme d’appui à l’intégration régionale (PAIR), de l’Initiative pour le changement climatique, du Programme d’architecture africaine de paix et de sécurité (APSA) ainsi que celle du Programme régional de sécurité maritime (MASE).

Dans le cadre du programme MAIR, 104,2 millions USD ont été déboursés aux États membres sur un total de 140 millions USD. Le solde est en cours de décaissement au titre du 8e appel depuis le début de cette année.

« Ces ressources financières ont grandement aidé les États membres à mettre en œuvre le Programme d’intégration régionale du COMESA et ont spécifiquement appuyé les chaînes de valeur du coton, du cuir et des huiles comestibles », a déclaré Mme Kapwepwe.

Elle a révélé que depuis 2018, le COMESA se concentre sur les programmes de facilitation du commerce, notamment la gestion des frontières, les obstacles non tarifaires, la facilitation du petit commerce transfrontière, l’accroissement de la participation du secteur privé et le renforcement des programmes dans les chaînes de valeur. Des efforts ont également été déployés pour améliorer davantage les opérations et la gouvernance du Secrétariat du COMESA. Un programme de renforcement des capacités est en cours d’élaboration afin de réorganiser en profondeur les processus opérationnels des politiques et procédures pour que l’organisation remplisse encore mieux son mandat.

S’exprimant lors de l’ouverture officielle de la session, la Vice-présidente de la Zambie, Son Excellence Inonge Wina, a félicité les partenaires de coopération pour leur appui, tout en exhortant les États membres à travailler ardemment à la mobilisation des ressources dans la région.

« (…) De cette manière, les activités du COMESA seront plus durables, tandis que la bonne volonté de nos partenaires viendra compléter nos efforts », a-t-elle souligné. Mme Wina a appelé les pays à soutenir pleinement les efforts du COMESA dans l’intégration numérique en harmonisant les activités, les systèmes et les transactions transfrontières, ce qui débouchera à une Zone de libre-échange numérique. Elle a exhorté les États membres à ratifier rapidement la Zone de libre-échange tripartite dont l’échéance tombe ce mois d’avril.

En outre, elle a félicité le COMESA pour la mise en œuvre du projet de Plateforme de réseautage 50 Millions de femmes africaines ont la parole (50MFAP), qui renforcera davantage l’accès au financement, aux marchés et aux services connexes pour les femmes entrepreneurs.

La session extraordinaire a vu la participation des Ministres du Commerce et de l’Industrie de la région réunis pour étudier les questions financières et d’audit et faire le point sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre de certains programmes d’intégration régionale tels que la Zone de libre-échange tripartite COMESA-EAC-SADC.

Les Directeurs/Secrétaires généraux, les Ambassadeurs, les Représentants spéciaux auprès du COMESA et les Directeurs du Commerce ont également assisté à la rencontre. Parmi les autres responsables présents figuraient les chefs des Institutions du COMESA, à savoir la Cour de justice, la Commission de la concurrence du COMESA et la Fédération des associations nationales des femmes entrepreneurs (FEMCOM).

Le 8 décembre 2019, le COMESA soufflera ses 25 bougies depuis sa création en tant que successeur de la Zone d’échanges préférentiels (ZEP).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.