Les Institutions du COMESA s’associent aux efforts nationaux de lutte contre la COVID-19

Les Institutions du COMESA se sont jointes aux efforts visant à soutenir les gouvernements de leurs pays d’accueil dans la lutte contre le coronavirus. La Fédération des associations nationales des femmes entrepreneurs du COMESA (FEMCOM), la Commission de la concurrence du COMESA (CCC) et la Banque pour le commerce et le développement (TDB) figurent parmi celles qui ont jusqu’à présent contribué à cette cause.

La FEMCOM a fait un don d’équipements de protection individuelle, de kits d’hygiène comprenant des savons, des désinfectants, des masques et des blouses d’une valeur de 7 000 USD en République démocratique du Congo. Le don a été fait par le biais de l’antenne de la FEMCOM en RDC, aux présidentes des Associations des femmes commerçantes et de petites exploitations agricoles pour être distribué à leurs membres qui font le commerce de légumes et de fruits.

Au Malawi, le Directeur de la CCC, M. George Lipimile, a fait un don d’un montant de 5 000 USD qui a été reçu par le Ministre du Commerce et de l’Industrie, M. Salim Ibrahim Bagus.

Au Kenya, la Banque TDB a fait don de 140 000 masques de fabrication locale d’une valeur de plus de 100 000 USD aux agents kenyans de la santé. Les masques ont été achetés auprès du Centre textile du comté de Kitui (KICOTEC) pour soutenir le secteur privé.

En RDC, le don de la FEMCOM a été présenté par la Présidente de l’antenne, Mme Eliane Munkeni Kiekie, qui est également vice-présidente du Conseil d’administration de la FEMCOM. Les articles permettront d’aider les commerçantes, les petites agricultrices, maraîchères et autres micro-entreprises qui opèrent dans un pavillon loué par la FEMCOM pour elles afin de leur permettre de vendre leurs produits.

La Directrice de la FEMCOM, Mme Ruth Negash, a déclaré que ce soutien permettra aux membres des associations de se protéger, de protéger leurs collègues et leurs familles tout en poursuivant leurs activités.

«Il est de notre devoir en tant qu’antenne de la FEMCOM de servir et d’ouvrir la voie pour protéger les femmes entrepreneures africaines, promouvoir leur santé et les sensibiliser à la pandémie», a-t-elle déclaré. «Nos économies nationales seront affectées négativement si les femmes dans les MPME tombent malades car ce sont également des soignantes, en plus de leur rôle de gérantes d’entreprise.» 

En vue de renforcer la lutte contre la COVID-19, la FEMCOM a depuis créé une plateforme de communication en ligne avec toutes les présidentes des associations qui représentent les provinces pour échanger sur les activités, partager les expériences et recueillir des informations sur l’impact de la pandémie

L’antenne de la FEMCOM en RDC a depuis engagé des consultations avec le gouvernement sur les questions liées à la COVID-19 touchant les femmes entrepreneurs. Le gouvernement a par la suite promis un financement à l’Association par le biais de deux banques commerciales et d’une institution de microcrédit qui accorderont des prêts à faible taux d’intérêt aux PME qui fournissent des denrées alimentaires et des produits essentiels.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.