Division du commerce et des douanes

Division du commerce et des douanes

COMESA IT Programmes and Services
L’objectif final de la coopération dans le commerce, les douanes et les affaires monétaires est de parvenir à un espace économique unique, pleinement intégré, compétitif au niveau international et unifié, dans lequel les biens, les services, le capital et le travail peuvent circuler librement à travers les pays Frontières. Ainsi, le programme de coopération vise à éliminer tous les obstacles physiques, techniques, fiscaux et monétaires aux échanges intra-régionaux et commerciaux à travers les étapes suivantes de l’intégration:
  1. UNE zone commerciale préférentielle (PTA) avec Inférieur les tarifs appliqués aux échanges intra-régionaux originaires des pays membres plutôt qu’aux échanges extra-régionaux.
  2. UNE zone de libre-échange (ALE), dans Pas les droits de douane sont perçus sur les marchandises en provenance d’autres États membres, tandis que chaque État membre applique son propre régime tarifaire aux marchandises importées de l’extérieur de la région.
  3. UNE Union douanière (CU) impliquant le libre-échange entre les États membres, mais avec un tarif externe commun (CET) selon lequel chaque État membre applique les mêmes droits de douane sur les marchandises en provenance de l’extérieur de la région.
  4. UN marché commun (CM) avec la libre circulation des capitaux et du travail, une harmonisation considérable du commerce, le taux de change, les politiques fiscales et monétaires, la stabilité du taux de change interne et la convertibilité interne complète.
  5. Une communauté économique (UE) avec une monnaie commune et une politique macroéconomique unifiée.

La création d’un espace économique unifié et unique reliera étroitement les économies nationales des États membres ensemble et augmentera sensiblement le degré d’intégration économique dans la région, entraînant de profonds changements structurels dans les économies de la États membres. Cela renforcera l’interdépendance économique entre les pays membres, réduira la marge de l’élaboration des politiques indépendantes et amplifiera les effets transfrontaliers des développements originaires de chaque pays membre. Cela nécessite une coordination politique efficace entre les États membres, y compris la poursuite de politiques à l’appui d’un développement globalement équilibré, en complément de la création du marché unifié sans frontières intérieures.
La création d’une zone de stabilité monétaire croissante est également impérative pour la réalisation de l’intégration du marché. Cela implique la poursuite de la coopération monétaire avec l’objectif final d’une monnaie commune. Cela implique, à son tour, une politique monétaire commune, un degré élevé de compatibilité des politiques économiques et de cohérence dans un certain nombre d’autres domaines politiques, en particulier dans le domaine fiscal. L’objectif est d’orienter ces politiques vers une stabilité des prix, une croissance équilibrée, un niveau de vie croissant et convergent, un emploi élevé et un équilibre externe.

L’espace économique unifié avec les quatre libertés-biens, services, capitaux et main-d’œuvre-comprend les éléments de base suivants:

  • un marché régional sans frontières intérieures au sein duquel les biens, les services, le capital et le travail peuvent circuler librement;
  • des politiques communes visant le changement structurel et le développement régional;
  • coordination des politiques macroéconomiques
  • la politique de concurrence et d’autres mesures visant à renforcer les mécanismes du marché;
  • assurance de la convertibilité totale et irréversible des devises;
  • l’intégration complète des marchés bancaires et autres; Et
  • poursuite de mesures pour la création éventuelle d’une Union monétaire.

programmes

Notre Equipe

Dr Francis Mass
Directeur-Division du commerce