Compte du système statistique de l’économie bleue créé

La région COMESA est prête à bénéficier de la création du Compte satellite des pêches de l’économie bleue, qui vise à aider la région à obtenir des données appropriées sur les pêches marines et à promouvoir une utilisation efficace des ressources halieutiques.

En collaborant avec ECOFISH, programme financé par l’enveloppe transrégionale du Fonds européen de développement (11e FED), plusieurs communautés économiques régionales (CER) se sont associées pour rapprocher les données économiques sur la pêche de la réalité.

Entre autres, ECOFISH se concentre sur la création du Compte satellite des pêches de l’économie bleue (BEFSA) dont le but consiste à mesurer la contribution de l’économie bleue à la production nationale. Le COMESA est l’institution chef de file de cette composante et les efforts sont en cours pour l’élaboration d’un cadre.

À cet effet, un atelier régional a été organisé les 22 et 23 février 2022 à Nairobi, Kenya, afin de valider le projet de cadre du Compte satellite des pêches de l’économie bleue pour l’Afrique orientale, l’Afrique australe et la région océan Indien.

S’exprimant à l’ouverture de l’événement, la Secrétaire générale Mme Chileshe Mpundu Kapwepwe a déclaré que la faible performance de l’économie bleue dans la région COMESA et au niveau international a suscité énormément de travail autour de l’élaboration de cadres qui incluent ce secteur dans les concepts de développement durable.

Les États membres du COMESA, pour leur part, ont reconnu que l’intégration régionale sans ciblage délibéré des interventions sur l’économie bleue ne produirait pas un résultat de développement global.

« Dans la région COMESA comme dans le reste de l’Afrique, les informations relatives à l’économie bleue sont limitées. Par exemple, à ce jour, la quasi-totalité du poisson capturé provient essentiellement de la pêche de subsistance et de la pêche artisanale traditionnelle, et il n’existe toujours pas d’informations spécifiques et socio-économiques pour permettre sa gestion durable », a-t-elle déclaré dans une déclaration présentée par le chef de l’Unité Statistique du Secrétariat du COMESA, M. Themba Munalula.

C’est pourquoi, dans le cadre du pilier intégration productive du Plan stratégique à moyen terme 2021-2025 du COMESA, la facilitation de la transformation durable et inclusive de l’économie bleue figure parmi les objectifs clés.

Le COMESA dirigera l’initiative du système statistique pour la région, en partenariat avec la Commission de l’océan Indien (COI), l’Autorité du lac Tanganyika (LTA), l’Organisation des pêcheries du lac Victoria (LVFO), la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE), l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), la Commission des thons de l’océan Indien (CTOI), la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) ainsi que la Commission des pêches du sud-ouest de l’océan Indien (SWIOFC).

 

Cet article est également disponible en: