Le Comité directeur salue les progrès du Projet 50MFAP

Le Comité directeur du Projet «50 Millions de femmes africaines ont la parole» a salué les progrès enregistrés jusqu’à présent. C’était à sa dernière réunion tenue à Mwanza en Tanzanie, les 5 et 6 décembre 2019.

Le Comité est composé de cadres des Communautés économiques régionales (CER) qui mettent en œuvre le projet : le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA), la Communauté est-africaine (EAC) et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de représentants des pays présidant ces CER et de chefs d’associations régionales de femmes entrepreneurs.

Lors de la rencontre de deux jours, le Comité directeur a salué l’équipe du projet pour le lancement réussi de la plateforme 50 Millions de femmes africaines ont la parole le 26 novembre 2019 à Kigali, au Rwanda. Le Comité a également fait le point sur les activités du projet et s’est déclaré satisfait des progrès enregistrés à ce jour.

Mme Siga Fatima Jagne, Commissaire aux Affaires sociales et Genre de la CEDEAO et présidente du Comité directeur, a observé qu’après le lancement du Projet 50MFAP, la plateforme n’était plus seulement la propriété des CER, mais celle des femmes entrepreneurs du continent.

Elle a appelé les participants à formuler des recommandations pour la pérennisation de la plateforme après la fin du projet prévue en 2020.

De son côté, le Secrétaire général adjoint du COMESA en charge des Programmes, l’Amb. Kipyego Cheluget a remercié la Communauté est-africaine pour avoir accueilli la réunion et pour la chaleureuse hospitalité offerte aux délégations du COMESA et de la CEDEAO.

L’Amb. Cheluget a exprimé sa gratitude aux membres du Comité directeur pour leur leadership et leur engagement qui ont permis la réussite de la mise en œuvre du projet et a affirmé que des programmes tels que 50MFAP contribueront à faire en sorte que l’intégration régionale soit utile aux simples gens du continent.

Le Projet 50MFAP est une initiative qui contribue à l’autonomisation économique et sociale des femmes dans 38 pays africains en fournissant une plateforme de réseautage pour accéder à des informations sur les services financiers et non financiers.

Financé par la Banque africaine de développement (BAD), le projet cible 50 millions de femmes entrepreneurs et est mis en œuvre par le COMESA, l’EAC et la CEDEAO.



Laisser un commentaire