APPEL À PROPOSITIONS: pour le Renforcement des capacités des institutions techniques engagées dans la prestation de services d’éducation, de formation et de recherche scientifique en matière de changement climatique dans la région COMESA

Le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) est l’une des organisations africaines qui ont reçu un financement de l’Union européenne (UE) pour la mise en œuvre de l’une des composantes régionales du programme GCCA+ intra-ACP financé au titre du 11e Fonds européen de développement (FED). La subvention vient soutenir le projet successeur au programme GCCA intra-ACP qui était financé par le 10e FED et qui a été mis en œuvre de juillet 2010 à décembre 2014. Le COMESA a reçu la subvention GCCA+ pour renforcer le travail entrepris dans le cadre du GCCA.

Le projet est axé sur 6 Résultats tels qu’énumérés ci-après:

Résultat 1: Le COMESA dispose de capacités opérationnelles et institutionnelles dédiées au soutien des États membres dans les domaines prioritaires du GCCA+ intra-ACP, les négociations sur les changements climatiques et la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Plus particulièrement, la capacité de l’Unité Changement climatique du COMESA est renforcée afin de garantir la réalisation des résultats du programme et, au-delà de la durée et de la portée du programme, de maintenir la capacité à soutenir les États membres en matière de lutte contre le changement climatique.

Résultat 2: Les stratégies et priorités régionales et nationales relatives aux changements climatiques qui contribuent à la mise en œuvre de l’Accord de Paris (y compris les contributions déterminées au niveau national –CDN) sont renforcées et soutenues dans leur mise en œuvre.

Résultat 3: La mise en œuvre de projets d’agriculture intelligente face au climat (AIC), y compris de solutions basées sur les paysages et les écosystèmes, est intensifiée dans 5 États membres.

Résultat 4: Le dialogue stratégique entre les pays du COMESA est renforcé et les capacités de négociation sont édifiées afin de partager des informations et des connaissances sur l’action pour le climat dans le but de promouvoir la coopération entre les pays du COMESA.

Résultat 5: Il est renforcé la capacité des institutions techniques, des universités et des centres régionaux qui assurent le renforcement des capacités et des services de recherche et d’innovation à entreprendre des actions d’adaptation et d’atténuation des effets climatiques dans la région COMESA et ses États membres.

Résultat 6: Les approches innovantes qui aident les pays du COMESA à accéder aux financements en faveur du climat et à mobiliser les ressources pour l’adaptation, l’atténuation, le développement et le transfert de technologies ainsi que le renforcement des capacités, auprès des secteurs tant public que privé, sont soutenues.

L’activité proposée dans le présent Appel à propositions relève du résultat 5 (R5) du projet GCCA+.

En vue d’atteindre les composantes de ce résultat (R5), le COMESA recherche des propositions novatrices et à impact qui édifieront et renforceront les capacités des institutions techniques, des universités ou des centres régionaux qui assurent des services de renforcement des capacités, de recherche et d’innovation en faveur des actions d’adaptation et d’atténuation dans la région COMESA et ses États membres.

L’appel à propositions sollicite des offres de la part d’institutions éligibles de la région COMESA qui fournissent des services d’éducation, de formation, de recherche technique et politique en matière de lutte contre le changement climatique. Le COMESA soutiendra le renforcement des capacités des institutions sélectionnées. Sur la base des propositions soumises, le COMESA sélectionnera une ou deux institutions avec lesquelles il signera une convention de sous-subvention.

OBJECTIFS DE L’INTERVENTION

L’objectif de l’intervention est de renforcer les capacités de lutte contre le changement climatique dans la région, en particulier dans un ou plusieurs des domaines suivants (à titre indicatif): (a) mise en œuvre de l’Accord de Paris; b) transparence et établissement de rapports; c) solutions axées sur les écosystèmes dans le cadre de l’agriculture intelligente face au climat; d) adaptation; e) atténuation; f) gestion des risques de catastrophe; g) renforcement de la résilience; et (h) leadership en matière de changement climatique.

  • [Download not found]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.