Expert en chaîne de valeur

  1. CONTEXTE DU PROJET

 

Le Secrétariat du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) et l’Union européenne (UE) ont signé un accord de contribution à la subvention d’une valeur de 8,8 millions d’euros en vue du Programme régionale pour la compétitivité des entreprises et l’accès aux marchés (RECAMP).

 

Le RECAMP est un programme de quatre (4) ans qui vise à contribuer à une participation accrue du secteur privé dans les chaînes de valeur régionales et mondiales. L’objectif global du programme est de contribuer à l’approfondissement de l’intégration économique régionale du COMESA en améliorant la compétitivité du secteur privé, l’objectif spécifique étant d’accroître la participation du secteur privé à des chaînes de valeur régionales et mondiales durables par l’intensification de l’accès aux marchés et l’amélioration des entreprises et le climat d’investissement.

 

Le programme intègre deux domaines de résultats clés qui seront mis en œuvre ayant chacun deux sous-domaines de résultats comme suit :

 

Résultat 1 :                  Amélioration durable de la compétitivité et l’accès aux marchés des MPME et d’autres entreprises dans les chaînes/secteurs de valeur ciblés.

 

Sous-résultat 1.1 :      Amélioration de l’accès aux marchés et les liens commerciaux dans les secteurs ciblés.

 

Sous-résultat 1.2 :      Renforcement des capacités des entreprises bénéficiaires liées aux mesures SPS et aux normes régionales et à la gestion de la qualité.

 

Résultat 2 :                  Amélioration de l’environnement d’affaires pour les MPME et les autres entreprises des chaînes de valeur sélectionnées.

 

Sous-résultat 2.1 :      Appui et amélioration des plateformes régionales de dialogue public-privé afin de promouvoir les opportunités des affaires.

 

Sous-résultat 2.2 :      Élaboration des politiques régionales en faveur du développement des chaînes de valeur et leur intégration dans les politiques nationales.

 

L’action accordera la priorité aux trois secteurs de chaîne de valeur suivants : l’agro-industrie, l’horticulture et le cuir, l’agro-industrie se concentrant sur le maïs, l’élevage (poisson, produits laitiers, volaille, viande et produits connexes) et les intrants agricoles, en particulier les semences de qualité.

 

Les bénéficiaires du RECAMP seront principalement les États membres du COMESA, et en particulier les entreprises du secteur privé axées sur les micros, petites et moyennes entreprises (MPME), y compris les jeunes et les femmes entrepreneurs des MPME.

 

Les mesures politiques à prendre et les principales opérations prévues sont les suivantes : i) aider le secteur privé, en particulier les micro, petites et moyennes entreprises, à améliorer leur productivité grâce à des interventions à divers stades des chaînes de valeur et à faciliter les liens commerciaux et l’accès aux marchés ; ii) améliorer l’environnement des affaires et des investissements dans la région en influençant la mise en œuvre des cadres réglementaires et politiques régionaux et nationaux qui créent un environnement favorable aux entreprises.

 

Il est prévu qu’à la fin du programme, l’impact sera que la capacité de production/innovation et la compétitivité des MPME seront améliorées et que l’environnement des affaires sera amélioré dans la région du COMESA, où les femmes et les jeunes seront également des participants actifs et des bénéficiaires du développement des entreprises.

 

  1. TÂCHES SPÉCIFIQUES/RESPONSABILITÉS CLÉS

Sous la direction générale du directeur de l’industrie et de l’agriculture et sous la supervision directe du chef d’équipe du programme, l’expert en chaîne de valeur sera chargé de fournir une direction technique pour le développement des chaînes de valeur, d’identifier les acteurs viables de la chaîne de valeur, de faciliter les liens avec les marchés et l’engagement des MPME et de coordonner l’appui au renforcement des capacités.

Les responsabilités spécifiques comprennent :

  1. Définir une approche claire qui soutient et facilite le développement de la chaîne de valeur ;
  1. Concevoir et mettre en œuvre un plan de suivi et d’évaluation qui assure le suivi continu des performances dans les chaînes de valeur identifiées et qui permet une adaptation ou des ajustements en cas de nécessité ;
  1. Élaborer et mettre en œuvre un plan d’action pour la mise à niveau des chaînes de valeur identifiées en effectuant, entre autres, les tâches suivantes :
  • Contribuer à l’élaboration et à la présentation en temps opportun du plan de travail et des rapports annuels du projet conformément à l’accord de contribution ;
  • Analyser les contraintes et les opportunités liées à certaines chaînes de valeur, en mettant l’accent sur la fonctionnalité des marchés régionaux, les services d’appui, les politiques commerciales, les institutions et organisations de marchés, les systèmes de gestion des risques et l’engagement du secteur privé ;
  • Entreprendre une revue de la littérature des études et de nouvelles évaluations du développement de la chaîne de valeur dans la région du COMESA et les États membres, et ce, réalisé par des partenaires techniques et d’autres institutions réputées pour trouver des options possibles en vue de promouvoir le développement et l’inclusion des MPME dans les chaînes de valeur ;
  • Élaborer des termes de référence (TdR) pour engager une assistance technique à court terme (STTA), superviser des consultants pour mener des études et des évaluations analytiques sur les chaînes de valeur et les activités des MPME et assurer la qualité des livrables ;
  • Soutenir les liens entre les entreprises MPME et les entreprises chefs de file et veiller à ce que les entreprises MMSE, y compris les entreprises dirigées par des femmes, aient accès aux technologies, aux connaissances et aux informations nécessaires pour répondre aux normes de qualité et sanitaires ;
  • Soutenir l’élaboration de guides de bonnes pratiques SPS/OTC harmonisés au niveau régional pour les chaînes de valeur prioritaires afin de renforcer le commerce régional en étroite collaboration avec les experts SPS/OTC dans le cadre du programme FC ;
  • Soutenir le renforcement des capacités des MPME en ce qui concerne les mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS) et les normes régionales et la gestion de la qualité en étroite collaboration avec les experts SPS/OTC dans le cadre du programme FC ;
  • Soutenir l’alignement des politiques nationales sur les politiques régionales en faveur du développement des chaînes de valeur, de la croissance des MPME et de l’industrialisation ;
  • Faciliter les dialogues public-privé sur les politiques, réglementations SPS/OTC et semences et leur mise en œuvre aux niveaux régional et mondial ;
  • Mener des activités de communication et de visibilité des informations bien planifiées conformément au plan ICV convenu ;
  • Assurer la coordination et l’étroite collaboration avec les autres institutions du COMESA et les autres partenaires au développement dans la mise en œuvre des activités ;
  • Faciliter la formulation de projets par les États membres pour soumission dans le cadre du Mécanisme d’assistance technique (TAF). Ceci est complété par la fourniture régulière d’informations précises sur les projets aux États membres pour leur permettre de prendre des décisions éclairées ;
  • Assurer la coordination des activités avec les autres partenaires de coopération aux niveaux régional et national pour soutenir les activités complémentaires ;
  • Entreprendre toute autre tâche qui pourrait lui être attribuée par le contrôleur.
[Download not found]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.