Le financement futur de l’UE sera basé sur la performance des programmes en cours

«L’avenir de l’attribution du financement des programmes par l’UE sera déterminé par le taux d’exécution du 11e programme du Fonds européen de développement –FED», a déclaré le Chef de la Délégation européenne en Zambie et Représentant permanent auprès du COMESA, Allesandro Mariani.

Lors de sa visite d’adieu au Secrétariat du COMESA mercredi dernier, l’Ambassadeur Mariani a cependant noté que l’équipe conjointe UE-COMESA avait réalisé un excellent travail dans la préparation du projet, et que l’accent devrait maintenant être mis sur une mise en œuvre efficace.

«Ce qui reste maintenant, c’est la mise en œuvre ! la mise en œuvre ! la mise en œuvre», a-t-il souligné.

Pour améliorer la performance du programme, en particulier les projets en cours sur la facilitation des échanges et le petit commerce transfrontière, il a déclaré qu’il ne serait pas nécessaire de créer des unités de gestion de projet (UGP).

«Un certain nombre de pays disposent déjà de bureaux nationaux du FED dotés des compétences requises pour mieux assurer la coordination des projets, évitant ainsi les chevauchements», a-t-il relevé, citant l’exemple de la Zambie.

Il a exhorté le COMESA à relancer le forum des partenaires de développement et à organiser des réunions plus fréquentes afin d’harmoniser la mise en œuvre des programmes et maintenir l’engagement des pays de l’Union européenne.

La Secrétaire générale, Chileshe Kapwepwe, a remercié l’Ambassadeur Mariani pour l’approfondissement du partenariat COMESA-UE, lequel avait permis de d’accomplir des progrès remarquables dans la mise en œuvre des programmes d’intégration régionale appuyés par l’UE.

Elle a déclaré que le COMESA mènerait une évaluation pour identifier les pays qui avaient la capacité de gérer le projet d’intégration régionale soutenu par l’UE sans nécessité de créer des UGP.

L’UE est le plus grand bailleur de fonds de la mise en œuvre des programmes régionaux au sein du COMESA.

Au cours de la dernière année, l’UE a signé plusieurs accords de financement, dont un programme de 10 millions d’euros pour la compétitivité des entreprises régionales et l’accès aux marchés dans le cadre du 11e FED. Au financement susvisé s’ajoutent 85 millions d’euros ayant visé à mettre en œuvre des activités au titre de la Facilitation des échanges et du Petit commerce transfrontière.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.