Les équipes techniques tripartites tournent à plein régime face à l’augmentation des ratifications

Alors que la région COMESA, EAC et SADC attend impatiemment que les 14 États membres/partenaires requis ratifient l’Accord sur la Zone de libre-échange tripartite, les équipes techniques chargées de préparer le terrain pour sa mise en œuvre tournent actuellement à plein régime.

La semaine dernière à Nairobi (Kenya), la Task force tripartite (TFT) a organisé une série de réunions destinées aux groupes de travail techniques afin de faciliter l’élaboration des procédures de travail, des manuels opérationnels et des directives techniques pour la mise en œuvre de l’Accord sur la ZLET.

Il s’agissait de la 35e réunion de la TFT sur l’élaboration de la stratégie tripartite de renforcement des capacités, la réunion d’experts tripartites sur les normes sanitaires et phytosanitaires (SPS) et les obstacles techniques au commerce (OTC), la 1ère réunion du groupe de travail technique sur le commerce des services ainsi que la 1ère réunion du groupe de travail technique sur la politique de la concurrence.

À ce jour, 22 pays sur 28 ont signé l’Accord sur la Zone de libre-échange tripartite depuis son lancement en juin 2015. Cinq de ces pays à savoir: l’Égypte, le Kenya, l’Ouganda, l’Afrique du Sud et, récemment, le Rwanda ont ratifié l’Accord.

Parmi les principaux résultats des réunions figuraient la création d’un groupe de travail technique sur la politique de la concurrence et l’élaboration de ses termes de référence pour orienter ses travaux. L’équipe d’experts mise en place a commencé ses tâches immédiatement et entreprendra, entre autres, une analyse de la situation des politiques et lois en matière de concurrence et de protection des consommateurs dans les États membres/partenaires et les CER.

Le Directeur de la Division Commerce et Douanes du COMESA, M. Francis Mangeni, qui dirigeait l’équipe du COMESA, a décrit les résultats des réunions comme étant exceptionnels :

« En ce qui concerne plus particulièrement la politique de la concurrence, nous avons produit en une seule séance un avant-projet complet pour les consultations et les négociations sur base de textes. Cette réalisation a placé le processus sur une bonne trajectoire », a souligné M. Mangeni.

Le groupe de travail chargé de la stratégie tripartite de renforcement des capacités a également commencé l’élaboration d’un cadre institutionnel pour la mise en œuvre des programmes tripartites. Il a également mis au point le premier projet de stratégie tripartite de renforcement des capacités.

«Le projet a été distribué aux CER de la Tripartite pour commentaires et doit être finalisé en marge des prochaines réunions tripartites prévues du 5 au 10 août à Zanzibar», indique le rapport de ces réunions.

Les experts OTC/SPS tripartites ont examiné les outils existant dans chaque communauté économique régionale (COMESA/EAC/SADC) en vue de créer et renforcer au niveau tripartite les infrastructures régionales de métrologie, d’évaluation de la conformité, d’accréditation, de santé et de sécurité sanitaire des aliments. La réunion a proposé un outil supplémentaire pour guider la 9e réunion du GTT sur les OTC/SPS et les ONT, prévue du 5 au 10 août 2019 à Zanzibar.

Le Groupe de travail technique sur le commerce des services a également été créé, et ses termes de référence et sa feuille de route élaborés pour orienter ses travaux. Cette équipe dirigera les négociations qui créeront éventuellement un marché unique des services pour les CER de la Tripartite COMESA-EAC-SADC.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.