Davantage de pays ratifient l’Accord sur la Zone de libre-échange tripartite

La République de Namibie est devenue le huitième pays à ratifier l’Accord sur la Zone de libre-échange tripartite (ZLET). L’accord pourrait ainsi devenir pleinement opérationnel cette année ; en effet, six autres pays sont nécessaires pour que l’accord entre en vigueur.

Le Coordinateur de la Tripartite au Secrétariat du COMESA, M. Seth Gor, a confirmé à Lusaka que sept autres pays de la configuration COMESA-EAC-SADC se trouvent à un stade avancé de ratification de l’important document qui stimulera le commerce intrarégional.

« Nous sommes optimistes que six pays vont ratifier l’Accord et le texte deviendra ainsi pleinement opérationnel cette année », a déclaré M. Gor.

Il a également indiqué que la République du Burundi avait déposé son instrument de ratification en novembre 2019. La ZLET est un élément constitutif de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), et son objectif est de réduire progressivement les droits de douane sur toutes les marchandises échangées dans le bloc jusqu’à zéro pour cent.

La ZLET se concentre sur trois piliers : l’intégration des marchés, le développement industriel et le développement des infrastructures. Ces trois domaines ont été retenus comme prioritaires en vue de soutenir les efforts d’intégration économique dans la région et sur le continent.

Les autres États membres qui ont jusqu’à présent ratifié l’Accord sur la ZLET sont l’Afrique du sud, l’Égypte, l’Ouganda, le Kenya, le Rwanda, le Botswana et le Burundi.

La ZLET a été lancée à Charm el-Cheikh, en Égypte, le 10 juin 2015 et l’Accord a été signé par 22 des 26 pays d’origine couverts par le dispositif. La Tunisie, la Somalie et le Soudan du sud ont depuis lors rejoint la configuration, portant les membres à 29 pays. Ceux-ci représentent ensemble 53% des membres de l’Union africaine, 60% du PIB continental et une population totale de 800 millions d’habitants.

Selon les experts du commerce, si les pays de la ZLET étaient un seul pays, ce serait la treizième plus grande économie du monde. Le commerce de marchandises au sein de la région tripartite est passé de 23 milliards USD en 2004 à 55 milliards USD en 2012, soit une augmentation de 140%t au cours de cette période, ce qui vient illustrer le slogan d’une « Afrique en pleine ascension ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.