Formation virtuelle pour les experts du changement climatique

 Les experts du changement climatique de sept pays du COMESA participeront cette semaine à une formation virtuelle de trois jours sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Cette initiative fait partie de l’appui au renforcement des capacités des parties et d’un effort conjoint entre la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et le Secrétariat du COMESA.

La formation se concentrera sur le processus de préparation et de soumission des informations/mises à jour des Contributions déterminées au niveau national (CDN), les directives de Katowice, la décision sur les Informations visant à faciliter la clarté, la transparence et la compréhension (ICTC) et son application au processus de préparation des CDN. La formation se tiendra du 11 au 13 mai 2020.

« Cette formation permettra d’aider les pays à se préparer à présenter les progrès enregistrés dans la réalisation des CDN dans leurs rapports biennaux sur la transparence et le premier Bilan global des efforts mondiaux fixé pour 2023 », a déclaré le Conseiller du COMESA sur le changements climatique, M. Mclay Kanyangarara, dans un communiqué publié à Lusaka.

La formation est structurée en trois étapes comprenant la phase préparatoire pendant laquelle les participants définissent leurs attentes, préparent les questions et se familiarisent avec le matériel de formation. Cette étape sera suivie d’une phase de formation de deux jours sur le processus des CDN et d’une journée de travail individuel pour appliquer les directives des CDN de leur pays.

La troisième phase est celle du suivi, au cours duquel les participants fourniront des commentaires sur la formation et indiqueront si les objectifs ont été atteints et leurs attentes satisfaites.

Il sera proposé un service d’assistance en ligne avec une option de discussion en direct permettant de fournir des informations relatives à la formation et à ses objectifs.

L’article 4.2 de l’Accord de Paris (AP) exige que chaque Partie établisse, communique et actualise les contributions déterminées au niveau national successives qu’elle prévoit de réaliser. Les Parties prennent des mesures internes pour l’atténuation en vue de réaliser les objectifs desdites contributions. Ces contributions individuelles constituent la réponse mondiale au changement climatique. L’AP a pour objectif de limiter l’élévation de la température mondiale sous la barre des 2°C et ouvrir des lendemains à faible taux d’émission.

Les pays doivent soumettre en 2020 leurs CDN, nouvelles ou mises à jour, puis tous les cinq ans par la suite. Dans cette optique, les pays sont encouragés à refléter leur ambition la plus élevée possible.

La formation virtuelle sera animée par M. Bernd Hackmann, Responsable de programme de la Division Transparence du Secrétariat des Nations unies sur les changements climatiques à Bonn, Allemagne.

Les participants sont issus d’Eswatini, du Malawi, de Maurice, de l’Ouganda, du Rwanda, de l’Union des Comores  et de la Zambie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.