Journée de la Femme au COMESA : Les femmes commerçantes à l’honneur

Deux événements ont été organisés au Secrétariat du COMESA pour marquer la Journée internationale de la femme 2019. Le premier fut un dialogue avec les femmes commerçantes transfrontalières organisé par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en collaboration avec le Secrétariat du COMESA et le gouvernement zambien le 7 mars 2019.

La seconde était la célébration du personnel féminin du COMESA en reconnaissance de leur contribution à l’intégration régionale. Les deux événements ont été organisés séparément le 7 mars 2019, veille de la Journée internationale de la femme (8 mars 2019).

Environ 50 femmes participant dans divers types de commerce transfrontalier à petite échelle provenant de  Lusaka et alentours ont été invitées à partager leurs expériences sur des questions qui les concernent dans leurs échanges transfrontaliers.

“Nous sommes ici pour reconnaître et célébrer les réalisations sociales, économiques, culturelles et politiques des femmes dans différents secteurs”, a déclaré Mme Kayula Siame, Secrétaire permanente au Ministère du Commerce et de l’Industrie de la Zambie, à l’ouverture de la réunion.

Elle a décrit la réunion comme une occasion unique de dialoguer avec les femmes commerçantes à petite échelle sur des questions pertinentes qui affectent leur commerce.

  1. Kipyego Cheluget, Secrétaire général adjoint du COMESA chargé des Programmes, a appelé à ce que davantage de femmes participent dans le commerce pour se prendre en charge et contribuer à la réduction de la pauvreté.

«De nombreuses femmes ne peuvent toujours pas accéder aux ressources et aux opportunités de commerce transfrontalier. Elles  ont souvent du mal à accéder à l’éducation, aux informations commerciales ou au crédit. Aux frontières les commerçantes ne disposent guère de services adaptés aux femmes et ont peu de visibilité», a-t-il déploré.

Dans son allocution, Mme Marianne Lane, Chef de mission de l’OIM, a affirmé que le lien entre migration et commerce est de plus en plus reconnu.

Dans la lignée du thème de cette année intitulé «Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement», elle a déclaré que son organisation soutient la mise à disposition d’outils novateurs qui permettent aux femmes de réussir dans le commerce. Une application mobile appelée MigApp développée par l’OIM a été présentée lors de la rencontre. L’App est l’une des plates-formes innovantes de l’OIM visant à combler le manque d’informations.

Appréciant la reconnaissance exprimée à l’endroit des femmes commerçantes transfrontalières, Mme Christine Phiri, Secrétaire générale adjointe de l’Association des commerçants transfrontaliers (CBTA), a affirmé:

«Les plates-formes de cette nature nous permettent de partager des témoignages, de s’encourager et de se motiver mutuellement quant à la meilleure façon de soutenir les activités des femmes commerçantes transfrontalières.» Elle a été représentée par Mme Veronica Mwaba, spécialiste de l’égalité des Genres et du Commerce à la CBTA.

Le COMESA, en collaboration avec le Ministère du Commerce, l’OIM et d’autres parties prenantes clés, met en œuvre le  Programme du COMESA en faveur des petits commerçants transfrontaliers, financé par l’UE. L’initiative vise à accroître le commerce transfrontalier formel à travers la promotion de mesures et outils de facilitation du commerce tels que le Régime commercial simplifié (Récos).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.