Soixante dossiers de demandes de fusion évalués par la Commission de la concurrence du COMESA

Au cours de ‘année écoulée, 60 entreprises de la région ont soumis des demandes de fusion à la Commission de la concurrence du COMESA (CCC). Les dossiers examinés incluent notamment celui des entreprises de transport Uber et Careem.

Dans cette transaction, les parties se sont engagées à créer une division spécifique de recherche et développement en vue d’améliorer la prestation de services au profit des consommateurs. Selon le Directeur général de la CCC, M. George Lipimile, les parties se sont engagées à renforcer les caractéristiques de sécurité de leurs services et à créer plus d’emplois dans le marché commun. « Sur cette base, la Commission a approuvé la fusion », a déclaré M. Lipimile.

Les fusions et acquisitions représentent une voie importante pour les investissements directs étrangers (IDE),particulièrement à l’heure actuelle où les investissements entièrement nouveaux (« green field ») ont sensiblement diminué. Par conséquent, la Commission veille à ce que les IDE qui prennent la forme de fusions et acquisitions n’affectent pas les investissements locaux et les autres qui sont déjà en place et qu’ils profitent au Marché commun et à ses habitants en général.

Le CCC est une institution autonome créée en 2004 en vertu de l’article 6 de la Règlementation du COMESA relative à la concurrence. Ses principaux objectifs sont les suivants : interdire les pratiques commerciales anticoncurrentielles encourageant ainsi la concurrence et l’efficacité dans les affaires, entraînant un plus large choix pour les consommateurs en termes de prix, de qualité et de service, et de veiller à ce que les intérêts et le bien-être des consommateurs sont adéquatement protégés dans leurs relations avec les producteurs et les vendeurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.